Editorial

« 2020 », l'année du Covid­19, mais aussi du déménagement de notre structure dédiée à la
convalescence des chats que nous avons pour mission de soigner, stériliser et identifier afin
d’éviter la prolifération de ces petits félins dans nos villes, susceptible d’engendrer des nuisances
auprès des habitants.
Ce déménagement du numéro 12 au 89 nous a donné beaucoup de travail mais aussi de dépenses
pour apporter à nos protégés les équipements nécessaires, les soins et la nourriture dont ils
ont besoin.
Entre la libération des lieux au numéro 12, puis le nettoyage, les travaux indispensables pour
sécuriser les locaux, la remise en état et le réaménagement au 89, ce ne fut pas moins de deux mois
d’efforts pour parvenir grâce à nos bénévoles, jamais trop nombreux, à permettre aux chats de
retrouver un nouveau territoire qui leur est adapté.
Merci à la ville de Yerres qui nous soutient et par là même soutient la « cause animale ».
Merci à la ville de Brunoy qui est à nos cotés ainsi qu’au département de l’Essonne.
Merci à ceux qui, malgré les circonstances défavorables dues à la pandémie, ont répondu à notre
SOS. Malheureusement, il n’a pas été à la hauteur de nos souhaits.
Espérons que l’année 2021 nous soit plus bénéfique que celle qui vient de s’achever et que nous
pourrons tenir de nouveau nos journées d’adoptions, à Yerres mais aussi à Brunoy, que nous
pourrons répondre à l’invitation du magasin Truffaut de Grigny, que nous remercions, pour y effectuer
des collectes alimentaires et, bien sûr, être présents aux diverses manifestations organisées par les
municipalités qui nous accueillent et dont les dons nous sont indispensables pour sécuriser notre
trésorerie.
A ce titre et pour mémoire, l'École du Chat Libre Vals d'Yerres et de Seine est reconnue d'intérêt
général, ainsi les adhésions et dons qui lui sont versés sont déductibles à 66% de l'impôt sur le
revenu.
Elle peut également être bénéficiaire d'un contrat d'assurance vie.
Je vous souhaite une agréable lecture de ce petit journal et je compte sur votre fidélité à l’École du
Chat Libre pour que notre association perdure encore de nombreuses années, afin de poursuivre
notre mission en sauvant les chats errants qui deviennent ainsi des chats libres.
Pensons aussi à ces pauvres chats, victimes de la maladie de leur maître ou de leur disparition, qui
se retrouvent « orphelins » laissés, abandonnés, à leur triste sort.
Merci de penser à eux, je compte sur vous.

Marie­Josée DANELLI
Présidente bénévole d’ECLVYS