Editorial

Chaque année, nous sommes confrontés à de nombreux abandons et 2018 n'aura pas
échappé à la règle : c'est le « Tonneau des Danaïdes ».
Nous avons l'impression, que plus nous faisons stériliser, plus il y a de naissances.
Les particuliers qui négligent ou refusent de faire stériliser leurs animaux n'ont pas
conscience de la détresse animale que cela occasionne.
Les chatons, à la suite de cette négligence, sont souvent jetés dans une poubelle, enfermés
dans un sac plastique, ou un carton déposé en catimini dans des lieux peu fréquentés pour
éviter qu'ils soient secourus. Imaginez l'atroce angoisse de ces pauvres petits félins en
attente d'une mort programmée.
L'année passée, 459 chats sont passés par l'association.
Après stérilisation, identification et déparasitage, 120 ont été remis sur leur territoire, car ils
étaient trop sauvages pour être adoptés, mais 279 chats ont eu la chance de trouver un
foyer, soit 127 chats adultes et 152 chatons adoptés.
Malheureusement, 13 chats n'ont pas survécus pour diverses raisons, maladie, cachexie ou
encore victimes d'accident.
Il reste 47 chats  encore en attente d'adoption dans nos familles d'accueil. Espérons qu'ils
trouveront rapidement un toit accueillant pour oublier les misères que la vie leur a infligées.
Je voudrais remercier tous nos bénévoles qui ne comptent pas leur temps, pour s'occuper de
nos petits protégés. De ceux, qui se lèvent tôt et se couchent parfois très tard pour aller
trapper, malgré les intempéries.
Merci aux municipalités de Yerres et de Brunoy, qui nous permettent depuis plusieurs
années, de tenir nos trois grandes journées d'adoption annuelles en mettant à notre
disposition une salle appropriée pour accueillir ces événements.
Je remercie également le Conseil Départemental, pour son fidèle soutien.
Je n'oublie pas tous nos adhérents et généreux donateurs, ainsi que nos vétérinaires
partenaires, sans qui nous ne pourrions fonctionner et cela depuis maintenant 17 années au
service des matous.
Vous le savez, l’École du Chat Libre Vals d'Yerres et de Seine est reconnue d'intérêt général.
A ce titre, les dons qu'elle reçoit sont déductibles à 66% de l'impôt sur le revenu.
Elle peut aussi être bénéficiaire d'assurance vie.
Merci à vous tous de continuer à nous soutenir par vos dons et vos adhésions, afin de nous
permettre de sauver et de soigner encore et toujours plus nos petits protégés.


Marie-­Josée DANELLI
Présidente bénévole